Chronique à propos de l'album "Fuzzmovies", du groupe stoner parisien HIGH ON WHEELS

164862007_2925284587709052_5826128773365628780_n

 Petit focus sur l'album  Fuzzmovies , du Power trio parisien High on Wheels , largement influencé par la Palm Desert Scene.

Fan de Stoner, de Desert rock, de Doom truffé de trouvailles psychédéliques d'un autre âge, sache que tu entres ici en zone à potentiel radon de catégorie 3, où l'équipe de HOW va littéralement décrasser tes oreilles à coup de fuzz bien placées et de messages nanardesques issus des meilleurs films de série Z .

Alors que tu t'apprêtes à passer un moment tranquille dans ton canap après une dure journée de travail, il te prend l'idée de mettre Fuzzmovies dans tes écouteurs. Bonne pioche.

Ton canap se transforme en vieille Ford Mustang 67, et direction le Driving en plein désert d'Arizona.

L'intro démarre par le jingle soul  "Our Feature presentation"  propre au début des projections des films des 70's avec un son des plus grésillant, suivi d'une intro Doom bien grasse alors que démarre la BO de" Faster Pussicat!Kill!Kill !"  Le titre « Blind of your Minds » est juste...Parfait

On ne s'ennuie pas un seul instant alors que le titre dure près de 8minutes et 30 secondes. Entre les passages lents, bien crades, les changements d'atmosphère, les passages plus speed auxquels se mèlent les solos de guitare parfaitement psyché, la petite touche grunge sur le refrain, wahooooo !! "Blind Of Your Minds" dépote et plante le décors de ce qui t'attend pour les 6 autres morceaux à venir.

S'en suivent l'excellent "Destiny is on my mind", en mode shuffle bien sale, qui redouble d'intensité au moment du solo de guitare d'inspi post 60's; Et que dire d'"Hitman le Cobra" ? Et bien c'est le seul titre où les samples de musique de film sont en français. Et franchement, je ne sais pas où HOW a trouvé leurs nanards pour illustrer leur puissant morceau, parce que ça vaut de l'or. Entre « J'ai envie de Pizza » et « mon frère, mon frère, je te vengerai » et « Philippe ta gueule », on nage en plein surréalisme. C'est complètement barré et ce tître mérite vraiment qu'on s'y arrête . On va dire que c'est l'OVNI de l'album, vraiment strange et plutôt fun.

Pour parler des 4 autres titres, bah y'a rien à redire, avec une petite mention pour "We don't know where to go but we know" et son intro bien énervée. Les parties lentes, simples, grunge et efficaces mettent en valeur la voix du front man. 

Dans l'ensemble, High On Wheels nous offre un voyage bien sympathique tant dans leur musique que dans leur son, et les samples extraits de vieux films amènent un côté sympathiquement vintage pas fait pour me déplaire. Bref, je vous invite à vous procurer Fuzzmovies de High on Wheels lorsqu'il sortira, le 23 Avril prochain, en attendant de les voir en live dès que possible.

Pré-Commande ici


MOTÖRHEAD "Louder Than Noise… Live in Berlin", dis...
Chronique Album Parlor Snakes - Disaster Serenades

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
lundi 26 juillet 2021

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://mad-breizh.com/