Chronique album « Reluctant Hero » du groupe KILLER BE KILLED

c_0727361491024-0727361491024_1

Voilà enfin le second opus du groupe KILLER BE KILLED qui est sorti fin d'année 2020 après quand même six ans de quasi silence radio. J'en étais arrivé à penser que le premier LP éponyme du groupe allait faire office d'album unique, un peu comme le projet initié par Dave Grohl du nom de PROBOT en 2004 (excellent album en passant). Mais par bonheur, ce ne fut pas le cas et c'est avec impatience qu'on se lance dans l'écoute des 11 titres de Reluctant Hero constituant l'album, et ce malgré le remplacement de Dave Elitch (THE MARS VOLTA) par Ben Koller (CONVERGE, MUTOID MAN) derrière les fûts.

A défaut de vouloir plaire à tout le monde au point de peut-être, probablement, sûrement être haï par plus d'un, force est de constater que rien d'exceptionnel, de transcendant ne ressort de cet album qui pourtant aurait pu, aurait dû être un petit joyau ; étant donnée la qualité des musiciens constituant le line-up de ce supergroupe, (Greg Puciato THE DILLINGER ESCAPE PLAN, Max Cavalera SOULFLY et Troy Sanders MASTODON) et Ben Koller cité plus haut.

Bien sûr, tout n'est pas à jeter, loin de là même, cela reste un très bon album avec une production fignolée aux petits soins par Josh Wilbur (LAMB OF GOD…), cependant on reste sur sa faim après 47 min avec cette sensation qu'il manque ces deux trois choses de folie, d'originalité qui font d'un album un album culte.

Pourtant tout commençait bien avec le titre « Deconstructing Self-Destruction » qui mélange savamment groove, hardcore et thrash métal. Il envoie du lourd et on aime ça. Le morceau, par ses mélanges musicaux, ne s'essouffle jamais et on est quasi obligé de l'écouter une seconde fois rien que pour le plaisir.

Idem pour le titre « Dream Gone Bad » (avec un clip officiel à la clé bien torturé) avec en plus notre Maxou préféré qui pousse quelques gueulantes « Cavaleresque » dont on est friand.

Mais voilà, après ces deux morceaux qui valent vraiment le détour, on reste sur du déjà entendu, des mélodies de riff « standard » ultra connues et utilisées à foison mais qui grâce au mixage paraissent toutes neuves, ce qui fait que lorsqu'on termine l'écoute de l'album, on ne se précipite pas pour le remettre au début, bon à part en soirée pour mettre un fond sonore.

Mention spéciale quand même pour le titre « Animus » (lien ci-dessous) qui essaye de réveiller la lassitude et l'aspect répétitif des morceaux qui s'enchaînent et se ressemblent mais malheureusement celui-ci ne dure que 1min08 (bon ben tant pis snif).

Pour conclure, « Reluctant Hero » est un très bon album « standard » de KILLER BE KILLED à écouter au moins une fois, qui mixe astucieusement plusieurs styles musicaux (groove, hardcore et thrash). On restera néanmoins un peu déçu par l'aspect vraiment trop « lissé », « prudent », limite « commercial » de l'ensemble et diable sait pourtant que je suis un fan inconditionnel de Max Cavalera et de tout ce qu'il a apporté au monde du métal.

Évidemment, chacun se fera son propre avis autour d'une bonne pinte pour, au final, secouer la tête ensemble et c'est tout ce qui compte. 

Dernier clip de Princesses Leya, "Je vous emmerde ...
Urne - Desolate Heart

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
lundi 25 octobre 2021

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://mad-breizh.com/