Helloween, Tous pour un !

466870 Helloween

 Vous ne le savez surement pas, mais j'ai un emploi du temps de folie. Toujours occupé. Pourtant, quand j'ai commencé à écouter le dernier Helloween, le monde a cessé de tourner, ma montre a fait une pause. Je suis resté scotché sur cet album, éponyme du groupe, Helloween. Ceux qui me connaissent et me lisent (ça ce sont des potes!), savent que le Heavy et le Power Metal sont la pierre fondatrice de ma passion musicale. Je suis donc conquis d'avance me diraient-ils.

Et pourtant... En scrutant la jaquette artistique de cet album, à sortir dans les bacs le 18 juin prochain, je me suis demandé pourquoi ce nom. Helloween par Helloween... Après presque 40 ans de carrière, 15 albums studios, je m'interrogeais sur la raison qui poussait le band allemand à nommer son opus de la sorte. J'ai vite pigé pourquoi !

Helloween est un album d'une heure cinq regroupant tout ce qui fait l'essence même du groupe. Pas moins de sept membres, dont les trois chanteurs historiques, Kai Hansen, Mickael Kiske et Andi Deris. Les 12 titres sont juste un condensé de tout ce qui fait la maitrise, l'envergure et la diversité des compos du groupe.

 Pour la petite histoire et l'intérêt des collectionneurs, sachez que Nuclear Blast sort également une version Digibook et vinyl avec deux titres supplémentaires, ainsi qu'un earbook avec encore un extra de plus !

Alors, cet album ? J'en parle ? Fear Of The Fallen est une merveille de combinaison des chants. Monsieur Kiske se perche en harmonie parfaite. Suit le titre Best Time, est tout ce que j'aime chez Helloween. Elle sonne festive, dansante, avec cette joie exubérante qu'à le groupe germain de bosser ensemble. Car c'est ce qui ressort de cet opus, comme de la totalité des compos du band : Ils s'adorent ces mecs !

Michael Weikath et Markus Grosskopf, respectivement guitariste et bassiste d'origine, indélogeables, se donnent à cœur joie, appuyés par un Kai Hansen revenu depuis 2018 à la gratte. Helloween est donc un album qui est un message fort : Helloween est immortel et les line up successifs n'ont pas entamé l'unité de cette bande de potes.

Tout au long de ce missile, les solos Power s'enchainent, ne laissant la place que pour des envolées vocales mémorables. Je vous conseille d'ailleurs un récurage maniac de vos esgourdes avant le lancement du titre Indestructible. Il est l'analogie à mes propos. Il raconte cette force qui est la leur depuis leurs débuts, lorsque un léger duvet ornait gentiment le dessous de leur nez. La batterie de Daniel Loeble nous mattraque les tympans dans une frénétique ode au mylar et au kevlar. Si si ! Il n'a que deux bras, comme vous et moi ! L'album se conclue magitralement par Skyfall, 12 minutes d'aventure vocale qui est le moment « epic » de cet album. Skyfall est d'ailleurs le clip, le single proposé encore ce jour pour vous allécher, bande de voraces de Metal !

 J'adore Helloween ! Et ce n'est pas avec cet ovni que je vais changer d'avis. Ils sont uniques. Ils sont, tous ensemble, d'une incroyable unité. Et pendant que je me demande comment me stopper moi-même dans ce laïus interminable, il y a Indestructible qui tourne en fond. J'entends le refrain et je vais conclure par une courte traduction qui me donne des frissons et qui résume de manière splendide cet opus : « Nous sommes indestructibles, car nous sommes un ».

DEATH DECLINE News : Vidéo "Jackals"
DANKO JONES News : Vidéo "Saturday"

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
lundi 26 juillet 2021

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://mad-breizh.com/