Conscience : In the solace of harm's way

conscience1

Groupe : Conscience

Album : In the solace of harm's way

© 2020

Conscience, un album surprenant en tous points (en tout point ?), de part la setlist, la composition ou encore son histoire..

La mise en bouche dure un peu plus d'une minute, " In the Solace of Harm's Way, Pt 1", une musique orchestrale qui annonce le thème de l'album tout en douceur et qui t'envoies dans un monde intemporel, tu commences ton propre voyage.

"At Night", la voix de Matt Johansson s'impose avec une énergie telle ! Vous entendez tout de suite les influences musicales à la Dream Theater ou encore Ayreon..

Les mélodies progressives sont merveilleusement bien accompagnées de notes de piano, de synthé, vous l'avez déjà compris, les aficionado de rock progressif, vous trouverez votre bonheur dans cet album dès la première note.

Le casque sur les oreilles, mon pied ne peut s'empêcher de taper le rythme, les riffs de guitare tellement bien menés, titre après titre je ressens comme une course contre (ou avec ?) le temps.

Un album mystérieux, j'entends par là l'ordre choisi de la setlist.

Comme dit au début, il y a une mise en abîme orchestrale, mais c'est loin d'être la seule !

Deux titres ont suivi la première musique de l'album - puis il me paraît comme la suite du titre "In the solace of harm's way" mais cette fois ci c'est bel et bien la partie 2 !

On renchérit sur trois chansons énergiques, et de nouveau un interlude orchestral, oui oui c'est bien la partie 3…

Allez, quatres chansons, et bim, la partie 4 de cet orchestre poignant.

Il faudra attendre le 16 ème titre pour jouir de cette full version orchestrale, soit la fin de l'album.

On remerciera Nicolas Soulat, qui, avec une approche personnelle, a merveilleusement bien arrangé ces interludes musicaux pour un final harmonieux.

Cet album me donne vraiment le sentiment d'une course contre le temps, entre dynamisme, précipitation, et temps de pauses pour reprendre son souffle, comme si tu regardais un film avec une quête spécifique, c'est plein de péripéties, d'obstacles, d'angoisse, tu retiens ton souffle. Eh bien là c'est pareil, cet album est vivant, et te le fais ressentir.

"LNDASSML" en est le parfait exemple du titre qui te fait sentir vivant, tellement ton rythme cardiaque prend un coup !

Assieds toi, mets ton casque audio ou de bonnes enceintes, 1mn39 où ton coeur va battre au rythme des basses et des coups de guitares endiablés.

Des titres tellements différents et complémentaires dans la durée, dans l'intensité.

Que ce soit la composition, le choix de la setlist, les paroles, il y a un sentiment de bien être qui émane entre chaque titre, comme si le danger était passé.

Le temps, le danger, l'excitation, la vie, nous sommes "dans le réconfort du danger".


Titres :

In the Solace of Harm's Way Pt 1

At Night

Inreach

In the Solace of Harm's Way Pt 2

Ascending Rain

See Outside

There Aren't Many Nightmare

In the Solace of Harm's Way Pt 3

Harm's Way

Life Take a Turn

The Uncertainties of May

LNDASSML

In the Solace of Harm's Way Pt 4

At the Hands of the Clock

Solace

In the Solace of Harm's Way Full Version

©2020 Conscience/Different Gravity

Tombass Studio

Facebook : https://www.facebook.com/cyberconscience/

Restez à l'écoute MadBreizh va vous faire gagner deux albums de Conscience


Nouveau clip de deafbrood
Untitled With Drums - Hollow

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://mad-breizh.com/