Interview de One Liffe All In

94816442_3070144496369668_5168193181602283520_n


Pour les lecteurs qui ne vous connaissent pas trop, vous êtes un groupe franco-américain. Pouvez-vous nous dire qui vous êtes, comment s'est formé le groupe ?

Kevin Foley (batterie) : Le groupe a été fondé en 2016 par Franco (basse). Il a fait appel Clem, ex-collègue guitariste dans Seekers of the Truth. Avec les Seekers, ils ont ouvert pour les Spudmonsters, l'ancien groupe de Don. Ils sont devenus potes et quand Franco a soumis l'idée a Don de rejoindre le projet, il a accepté. Sa voix convient parfaitement à la musique du groupe, un Punk HxC ouvert d'esprit. J'ai ensuite rejoint le groupe avec plaisir car le message positif et l'attitude du groupe m'a vraiment plu. C'est vraiment important pour moi, je n'avais pas envie de faire de musique avec des gars que je considère pas comme des amis.


One Life All-in, pourquoi avoir donné ce nom au groupe, y a-t-il une raison bien particulière ?

Kevin Foley : Franco avait pour idée d'appeler le groupe ''One Life One Chance'', inspiré par une chanson du groupe H2O. Don a suggéré qu'on s'appelle ''One Life All-In'' et cela colle parfaitement

avec l'esprit du groupe et le message qu'il délivre, à savoir de saisir chaque opportunité qui se présente et d'en tirer le meilleur résultat possible.


Parlons un peu de votre nouvel EP, « Letter Of Giveness » qui est sorti le 24 avril : comment s'est déroulé le processus de création ?

Kevin Foley : La situation géographique du groupe est particulière, Don vivant aux USA tandis que nous 3 vivons à Lyon. Clem et Franco composent tout sur ordinateur ensemble, y compris les parties batterie de base. Don rajoute ensuite sa voix et grâce à ces démos on a assez de recul pour savoir ce qui doit être modifié pour le studio.


On peut d'ailleurs apercevoir qu'il est moins « hardcore » que votre premier Ep « The A7 Sessions », est-ce un choix ?

Kevin Foley : Je ne dirais pas que c'est un choix, les morceaux n'ont pas été composé avec l'idée d'aller dans une seule direction et de s'enfermer dedans. Je pense que la différence principale avec le premier EP est au niveau des grattes où il y a plus de parties différentes jouées en même temps, ce qui nous fait penser d'ailleurs qu'on pourrait ajouter un second guitariste dans le groupe. La seule chose a laquelle on prête attention quand on compose, c'est que chaque morceau ait sa propre identité.


Vous avez fait une reprise de The Cult '83rd Dream' qui est d'un tout autre style. Pourquoi avoir repris ce morceau ?

Kevin Foley : Don est fan de The Cult, et quand il a proposé de reprendre ce morceau on était tous d'accord sur le fait qu'il fallait le faire avec notre vision. Aussi l'idée de reprendre un morceau d'un groupe qui ne fait pas du tout le même style que nous nous plaisait beaucoup.


Nous avions pu également entendre qu'après votre premier Ep, vous deviez sortir un album. Pourquoi avoir sorti un deuxième Ep ? Y a-t-il eu des contraintes pour sortir un album ou est-ce juste un choix ?

Kevin Foley : Un EP est parfait pour présenter un groupe qui débute et démarcher les orgas/labels etc ... Cet EP est un peu un avant-goût de l'album qu'on va enregistrer à la fin d'année, ça nous permet de rester actifs.


Dernière petite question sur l'actu. Avec cette pandémie, comment le vivez-vous ?

Kevin Foley : Évidemment ce n'est pas le top, mais c'est pareil pour tout le monde. On avait des dates et un tournage de clip prévus, tout a été annulé malheureusement. On a hâte que la vie reprenne son cours et qu'on puisse refaire de la musique ensemble.

Silent Theory présente la vidéo de Six Feet Under
Toybloïd News : Sortie de l'album "Modern Love" re...

Sur le même sujet:

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://mad-breizh.com/