Killing Joke - Lord of Chaos (EP)

7 ans. 7 longues années se sont écoulées depuis le dernier album des légendaires Killing Joke. Ouais, parce que les lives et les remastered, ça compte pas. Bon ok, c'est pas un album non plus là, c'est un EP. Et encore, là y'a que deux titres inédits sur 4. Les deux autres sont des remix...J'appelle ça une arnaque, perso. Après, peut-être que je suis mauvaise langue et qu'un album est en approche. Mais je trouve que poireauter 7 ans pour au final avoir deux nouveaux titres, c'est assez frustrant. 

Enfin bref ! Venons en aux faits ! Enfin, aux sons... Les Londoniens, nous ont quand même gratifiés le mois dernier d'un sacré morceau en la "personne" de "Lord of Chaos". Morceau éponyme de l'EP qui sortira le 25 mars prochain, "Lord of Chaos" est d'une superbe qualité. Autant au niveau de l'instru que des paroles. le côté martial de l'industriel, mélangé au côté rétro-planant de la new-wave old school (Même si la New-Wave a toujours été Old-School) et au côté anarchiste du Punk. 

Dès les premières notes de la track, on sent toutes les influences par lesquelles KJ est passé durant son existence (Et quelle existence, vu que la bande a plus de 40 ans au compteur, et ça c'est pas rien). D'autant que là, l'EP n'a pas été fait par n'importe qui. Non, monsieur ! Là, ce sont les membres originels qui se sont regroupés ! Et savoir ça, par contre, ça me fait plaiz' ! Une raison de plus pour moi d'aller les voir au Hellfest cet été. Comme ça, je pourrais me la péter en disant "Ouais, moi, j'ai vu Killing Joke dans sa formation original euh ! Nananère !". Oui, parce que ,petit aparté, les Londoniens sont programmés au festival de l'Enfer au mois de juin prochain. Et deux fois ! Une fois par Week-end. Pour ceux qui n'auraient rien pigé, allez vous renseigner sur le site officiel du Hellfest. 

Pour en revenir à Lord of Chaos, le son y est, l'air de rien, assez agressif. J'ai bien envie de dire que ça vient du côté indus-electro, mais je pense que ce côté "lourd" et "tabasseur" vient surtout de la basse. Difficile de passer à côté. Étant un gros fan de l'instrument, je n'ai entendu pratiquement que ça durant l'écoute des premiers morceaux de l'EP. Je ne vais pas m'en plaindre...

Par contre, je vais me "plaindre" sur un autre point. Je mets plaindre entre parenthèses, parce que (En plus d'en avoir déjà parlé plus haut dans l'article) ça n'est pas vraiment une raison de se plaindre. Le point en question est le fait que je ne peux pas dire grand chose sur cet EP... Les deux remix ne m'ont absolument pas plu, pour la simple et bonne raison que je n'étais pas le public ciblé... Et surtout parce que je trouve que les remix sont du foutage de gueule, ni plus ni moins. Le premier est le morceau "Big Buzz" du dernier album en date du groupe, Pylon, mais version Motorcade. Quoi ça veut dire ? Bin, je ne le sais point. Et le second est Delete in Dub dans une version, je cite, "Youth's Disco 45 Dystopian Dub". Ouais, c'est pas faux. 

Je pense néanmoins que ces deux titres plairont aux fans de la première heure de KJ. A savoir les fans de New Wave. Bon, je sais, cet article ,n'était pas aussi développé que les autres. Autant, j'ai adoré la partie inédite, qu'autant je regardais le timer de la partie remix pour savoir quand est ce que ça allais s'arrêter. Difficile d'être objectif dans ces cas-là. J'espère vraiment que cet EP est une façon de nous dire qu'un nouvel opus est en approche... En attendant, encore merci à Killing Joke pour toutes les superbes tracks qu'ils ont su nous offrir au fil de leur carrière.

Retro-chronique : Kreator - Gods of Violence
MICHAEL MONROE News/ Nouvel album "I LIVE TOO FAST...

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
vendredi 9 décembre 2022

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://mad-breizh.com/