Live-report Terror (Hellfest 2022)

Les patrons du Hardcore ! Les revoir enfin ! La troisième fois, pour ma part. Première fois au Hellfest 2018. J'étais dans le Pit, et j'en ai pris plein la tronche. Deuxième fois au Ferrailleur à Nantes, et là, c'était encore plus Hard ! J'ai cru que j'allais mourir dans la fosse ! Ouais car comme un gland, j'étais au tout premier rang. J'ai d'ailleurs fait mon tout premier Stage Diving. Je m'en souviens comme si c'était hier: C'était sur la chanson "Keepers of the Faith", je suis monté sur scène juste avant le dernier refrain, j'ai gueulé un peu les paroles et me suis préparé à sauter.... avant que Scott (Chant)ne m'attrape par l'épaule avant de me tendre le micro pour crier avec lui le refrain ! Un des meilleurs moments de ma vie. 

Quand j'ai vu Terror sur la liste des groupes présents le Dimanche, j'ai commencé à m'échauffer les cervicales. D'autant que la Warzone de cette journée était 100% Hardcore: Lionheart, Comeback kid, Incendiary, Judiciary,... Le mec qui a passé sa journée là-bas avait pratiquement toutes les chances de perdre une côte ou une dent. Minimum. De base, Hatebreed était prévu pour clôturer la scène, ce qui m'enchantais encore plus du fait que j'arrive toujours pas à me décider sur le fait de qui je préfère entre eux et TerrorOuais, pas le meilleur, car le meilleur est incontestablement Get the Shot

Je suis arrivé une bonne demi-heure en avance à la Warzone et c'était déjà blindé ! Ok, pas de pogo, là non plus. Un peu frustré. Et ça a augmenté quand j'ai réalisé que la bande avait du retard. Je sais plus combien de temps, mais ça a eu le don de m'énerver pas mal. J'étais à deux doigts de me barrer quand ils sont finalement arrivés. Mais du fait de ma colère, j'ai croisé les bras et fais des fucks en permanence... 

En vain ! Les mecs ont tellement tout déchirés qu'au bout de quelques minutes j'ai commencé à gueuler, pogoter sur place, taper du pied... C'est incroyable comment ce groupe a le pouvoir de refiler leur ultra-activité. En même temps, Scott est une véritable bête de scène: il court, gueule, communique avec le public,... Il fait littéralement vivre le show ! Mais les autres zikos ne sont pas en reste. Entre le batteur qui défonce ces fûts comme si sa vie en dépendait, le guitariste qui balance des riffs à faire headbanger un tétraplégique et le bassiste qui fracasse ses cordes comme si ses doigts étaient des marteaux... Je ne pouvais que passer un excellent moment. J'ai vraiment chanté toutes les paroles au point qu'un mec à côté de moi m'a dit "Je crois que t'aime bien ce groupe". Une mauvaise entrée mais une super évolution du show. D'autant qu'ils ont placé quasi que des track que j'adore... sauf "Return to Strength" qui est ma préférée. Je pense que c'est à cause du fait qu'ils aient eu du retard. Enfin j'espère. 

Pour finir, ils ont balancé Keepers, comme d'hab, mais j'étais tellement chaud bouillant que j'étais intenable: je pogotais sur moi-même, je criais.. J'ai dû passer pour un débile mental. En espérant revoir très vite ces dieux du HxC

BULLET FOR MY VALENTINE News/ No More Tears to Cry...
Live-report Alien Weaponry (Hellfest 2022)

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
vendredi 9 décembre 2022

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://mad-breizh.com/