Live-report / Interview Missile (Hellfest 2022)

2 ans ! 2 longues années sans Hellfest ! Quelle joie d'y retourner ! Pour vous dire, dès mercredi j'étais sur site. Et pour la première fois depuis que je fais le Hellfest, j'ai effectué mon premier concert sur la Hellstage. C'est donc ultra motivé que je me suis mis au premier rang pour le concert de Missile. Et autant dire qu'ils portent bien leur nom ! Explosif ! Très belle manière d'entamer un fest. 

Pour les non connaisseurs, il s'agit de bon Thrash bien couillu comme je l'aime. D'autant que les gars sont énergiques sur scène, et ça, ça fait plaisir ! Le côté chiant, c'est que les gars n'avaient qu'une petite demi heure de set. Ça me tue toujours autant de voir que les gros groupes têtes d'affiche qui font plus rien de bon depuis des décennies (Je ne citerais personne) aient des sets de plusieurs heures et que les p'tits groupes aux potentiels de dingue n'ont qu'une simple demi-heure. Et je ne dis pas ça que pour Missile. Comme chaque année, mes meilleurs concerts ont eu lieu en début de journée (Grade 2, Ferocious Dog, Greenleaf,...)... Bon ok, pour Missile c'était à 16h mais c'était quand même le début des concerts donc ça compte. 

J'étais déjà très chaud pour le fest, mais là, les gars ont réussis à me booster encore plus ! Et c'était pas gagné ! J'avais 9 heures de route dans la tronche et j'avais dormi à peine dix minutes. Dès 11heures, j'étais devant l'entrée du fest, donc j'avais 3 heures dans la gueule en plus... Moi qui suis absolument pas patient, ma motivation s'est donc freiné assez brusquement... Une fois les portes passaient, les emmerdes ont continués. 

Petit coup de gueule (Ouais, le premier en 3 ans): J'ai fait la queue pour l'entrée classique alors que j'avais l'entrée presse. La raison est la suivante: C'était le premier Hellfest de ma femme, et je n'avais aucune envie de la laisser seule dans la file d'attente. Surtout après avoir vu l'état fortement alcoolisé de certaines personnes. Croyez moi, que je n'étais vraiment pas rassuré à cette idée. Bref, après cette première file d'attente, je me rends au point presse pour faire mon transfert... Littéralement deux putains d'heures à poireauter avant qu'il me dise d'aller me faire voir car c'est pas possible. J'ai dû me faire remarquer vu comment j'ai pété un câble. J'adresse d'ailleurs un gros merci au rédac chef, Julien, pour avoir géré le problème. 

Maintenant, revenons à Missile. Je me suis mis au premier rang avec ma femme en étant bien énervé. Donc, encore une fois, chapeau les gars, de m'avoir fait retrouver le sourire et la motiv'. Une très bonne performance, qui j'espère les emmènera sur le site en lui même. Je les verrais bien ouvrir la Warzone ou la Temple. Je les connaissais de nom, mais je n'avais jamais réellement écouté.. Encore une belle connerie... Leur dernier album Rise, Collapse and Survival est une véritable pépite qui a atterri direct dans ma liste d'albums à me procurer. Un énorme merci à Fred pour m'avoir accordé l'interview qui s'est super bien passé...Même avec le concours de blague de merde !


INTERVIEW

Moi: Ok, on est avec Missile, les mecs comment ça va ?


Missile: Bin écoute ça va, il fait chaud mais nous qui voulions du beau temps pour le Hellfest, parce que d'habitude c'est un peu mitigé, là, on est servi, on déguste.


Moi: Vous avez, à proprement parler, ouvert le Hellfest, comment vous vous sentiez juste avant, parce qu'à mon avis, y'avait une certaine tension, non ?


Missile: Ouais mais on avait déjà joué au Metal Corner en 2018. On avait ouvert. On était le tout premier groupe à jouer. Après on a bien préparé le concert, on a assez répété... C'est vrai, t'as une petite pression avant de monter sur scène parce que c'est quand même un gros événement, y'a du monde, et les gens t'attendent un peu au tournant. Mais ça s'est bien passé, on a fait le job sans stresser... Putain, j'ai l'impression d'être Richard Virenque !

Moi: Personnellement, j'étais au premier rang tout le long, vous avez bien géré. Et il me semble que vous avez fait un p'tit hommage à Hank Von Hell, non ?


Missile: Ouais. On est des grands fans de Turbonegro, et c'est vrai que quand on a appris la nouvelle de son décès, on était tous attristé. Du coup, on a fait un morceau qui sera sur notre prochain disque qui s'appelle Hot Shots and Nether, je pense que ça le représente bien.


Moi: A part Turbonegro, j'ai senti qu'il y avait de forte influence Suicidal Tendencies...


Missile: Ouais, c'est moi le plus gros fan de Suicidal, mais oui y'a de l'influence. En fait, je dirais qu'on se cherche encore un peu, mais on arrive à un résultat qui contente tout le monde au final, par rapport à tout ce qu'on peut écouter. À la base, on vient tous du Punk à la NOFX, Pennywise, tout ça...Après, on adore le Rock'n Roll.

Moi: C'est vrai qu'on a senti pas mal d'influence. Tout à l'heure, pendant votre longue intro, on a senti que vous montiez en puissance et puis Bam ! Ça pète.


Missile: Ah oui, les intros un peu lentes ? C'est juste pour se foutre de la gueule Shiran Kaïdin qui joue dans Year of no light, parce que c'est un copain. On aime beaucoup tout ce qui est Doom et Drone. C'est un gros mélange en fait, Hardcore, Heavy, des trucs un peu plus mélodique tout ça... Fred et moi on aime beaucoup les riffs


Moi: C'est quel groupe que vous attendez absolument pour ce week-end ?


Missile: J't'avoue j'ai même pas fait le Running order. Moi j'aimerais bien Suicidal Tendencies, forcément avec le nouveau batteur, il jouait dans H9RR99R avant, et c'est une machine de guerre, ce gars là. -Moi c'est plutôt, Baroness, High on Fire, Burning Heads pour le plaisir...


Moi: Et c'est quand même une édition de dingue, c'est quand même les 15 ans, et vous en pensez quoi ?


Missile: Alors pour moi, c'est plutôt les 17 ans, parce qu'il faut pas déconner quand même. Non, en vrai,c'est une grosse édition. Ils ont été couillus de faire deux éditions. C'était qu'une rumeur au début et puis au final "Ouah les gars, les gens, ils ont pas revendus leurs pass, ce qui fait quand même une trésorerie,..." ils ont quand même eu les couilles de faire un deuxième. Moi j'ai jamais vu ça à un festival: Mettre les places en ventes sans annoncer un seul groupe. Y'a une espèce de confiance qu'il se fait depuis des années. Nous on est super content d'être là, on a été accueilli comme il faut, les gars sont aux petits oignons pour nous... On joue dans de super conditions. Nous qui avons l'habitude de jouer dans des bars, des squats, jouer là pour nous c'est du caviar.


Moi: P'têtre qu'un jour vous finirez sur la Warzone !


Missile: Avec grand plaisir !


Moi: Un p'tit mot pour la fin ?


Missile: Vive le Hellfest, amusez vous bien, bonne chouille, mais une à la fois, et RIP Hank von Helvette !

Live- Report Ferocious Dog (Hellfest 2022)
Samaïn Fest - 20.21.22 Octobre 2022

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
vendredi 9 décembre 2022

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://mad-breizh.com/