Live-review Tyrant Fest 2022

Correcteur: Victor


Le Tyrant Fest : Festival nordiste accès sur le Black et le Death. Première fois que j'y participe, et que dire… Que c'est un festival au top ! Le lieu, l'orga, les prestations des groupes, … Je crois qu'il va finir dans mon top 3 des festivals de Metal. 

Commençons par l'affiche : De super groupes tels que Nile, Belphegor, Krisiun ou encore d'autres supers groupes qui seront un jour très grand tel que Gaerea, Serpents Oath, Bénélos… Ouais, Serpents Oath n'était de base pas programmé mais deux groupes ont dû annuler leurs performances au dernier moment. Et c'était deux groupes que j'attendais ! A savoir Otargos et Au-dessus. Ils ont été remplacés respectivement par Sordide (qui a joué du coup sur les deux jours) et le groupe cité plus haut, Serpents Oath. Ça va, ça sauve les meubles. 

Parlons du lieu : Une ancienne cité minière d'une beauté à couper le souffle. J'adore les fests qui se déroulent dans des endroits improbables. D'ailleurs, d'autres activités sont proposées telles que des séances ciné ou même une randonnée. 

Parlons des différents stands de Merch. J'apprécie de plus en plus flâner dans ces zones. En même temps, étant un collectionneur d'albums et de vinyles… A ce niveau, je tiens à vous parler du stand Adipocére, ou j'ai fait une p'tite razzia… comme à chaque fois qu'ils sont présent sur un fest d'ailleurs. Je vous conseille fortement de vous fournir chez eux : Ce sont de véritables connaisseurs qui aideront à trouver quel album/groupe est fait pour vous. 

Un autre stand dont je voudrais vous parler : Les éditions des flammes noires. J'en ai déjà parlé précédemment sur mon article du Hellfest (J'ai également fais une interview du gérant Emilien, que je salue) mais je vais recommencer. Il s'agit d'une maison d'édition de livres axés sur les biographies des artistes et groupes qui ont marqué l'histoire de notre musique favorite. Mais pas que ! Je peux également citer les excellents romans de Saad Jones, que je ne peux que vous conseiller. Dans les biographies, je vous conseille fortement celle de David Vincent, fondateur de Morbid Angel

Dans les autres stands, il y a le classique stand de tatouage, mais je ne m'y attarderais pas… Étant moi-même tatoué, je ne comprends pas l'intérêt de se faire tatouer en fest, les conditions d'hygiène ne sont pas optimales, mais passons… 

Un stand duquel je vais vous parler, par contre, c'est celui de la brasserie Osseus, basée à Dunkerque. Ouais, j'aime beaucoup la bière. Un large éventail de styles vous y seront proposés. Je m'y suis d'ailleurs fait plaisir. Mais on est pas là pour causer bière…. Dommage… 

Passons au cœur du sujet : la musique. J'ai rarement entendu une qualité de son aussi bonne. J'ai assisté à plusieurs concerts le premier jour (Je tiens d'ailleurs à saluer les groupes Throane et Skelethal pour leurs performances), mais celui qui m'a le plus marqué en cette première journée, c'est celui de Gaerea. J'avais raté leur concert au Hellfest, donc il était hors de question que les loupes une seconde fois. J'ai d'ailleurs eu la chance de chroniquer leur dernier album, Mirage, et de faire une interview du chanteur il y a de ça quelques mois. J'ai adoré cet album. J'étais donc confiant à l'idée de les voir le défendre en live. 

Et wow ! Quelle perf ! J'étais au premier rang et j'en ai pas loupé une miette. J'en ai pris plein la tronche. Les gars sont de vrais bêtes de scène. Surtout le chanteur. J'étais aux anges à la sortie de ce set… mais j'ai vite déchanté. Je voulais également voir Krisiun (que j'apprécie beaucoup) et Nile (que je voulais juste voir histoire de dire « Whaw, j'ai vu Nile au moins une fois dans ma vie), sauf que la météo en a décidé autrement : Un énorme brouillard est tombé. Et comme j'avais de la route à faire, j'ai préféré ne pas tenter le diable et de rentrer plus tôt… Et j'ai bien fait étant donné que la visibilité était quasi nulle sur la route du retour… J'ai mis 3 fois plus de temps au retour qu'à l'aller. 

La deuxième journée fut beaucoup plus calme pour moi, j'ai énormément flâné sur le site car le groupe de la journée que j'attendais passait en dernier, à savoir Belphegor. Déjà vu plusieurs fois, et jamais déçu. Sauf que là, c'est la fatigue qui m'a emporté. Et comme dit précédemment, j'avais de la route à faire. 

En conclusion, je le dis haut et fort que ce fest est d'une qualité indéniable : tous les éléments sont rassemblés pour qu'on puisse vivre un super moment. Un énorme big-up à l'orga, aux artistes, aux bénévoles, aux associations… Continuez comme ça, les gars, vous gérez !

Interview Hooks & Bones
ARGUE - Soothing Right-Thinking

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
vendredi 9 décembre 2022

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://mad-breizh.com/