W!zard - Chronique de Definitely Unfinished

wizard_definitely-unfinished

Le trio bordelais W!zard revient avec un nouvel EP, Definitely Unfinished. Formé en 2016 et avec déjà 2 ep(s) en poche plus un album éponyme sorti en mars 2018, le groupe est retourné en studio pour vous caresser les nerfs auditifs avec leur noise rock, post punk/post hardcore, parfaitement maîtrisé. W!zard est le genre de groupe qui participe largement à redonner à la musique électrique ses lettres de noblesse. Tout en puisant allègrement dans l'énergie et l'efficacité du punk, la brutalité de la noise et les arrangements d'un rock des plus sauvages, le trio nous propose une nouvelle fois 5 titres aboutis et intelligemment construits.

Enregistré et mixé au studio Apiary par Amaury Sauvé (Birds In Row), masterisé au Deviant Lab par Thibault Chaumont, Definitely Unfinished sortira le 4 juin prochain via Luik Music.

En ce qui concerne la forme, le groupe pose ici 5 morceaux puissants faisant preuve d'un engagement sans concessions. En effet, on ressent réellement la tension des titres, toute l'énergie et la sincérité que Wizard a mis dedans. La voix, parfois chantée, parfois écorchée, dépose des phrases complètes ou bien des mots, sans chercher à forcer la mélodie. En ça, on sent évidemment l'influence de groupes tels que Idles, Daughters. Les guitares passent facilement de riffs cleans à torrents de fuzz et autres flots de larsens et d'effets sonores pas toujours définissables.Le tout restant complètement maîtrisé et soutenu par la section rythmique. La simplicité du power trio est une force indéniable dans la réactivité des compositions capables de basculer dans la brutalité en un instant.

Après avoir apprécié The One I Blame et Bones, l'auditeur arrive au point d'orgue de cet EP en découvrant l'excellent Dead Space, titre que tout bon musicien (que je ne suis pas bien évidemment) aurait adoré écrire. Puis, sans vous laisser respirer, Wizard vous dépose ensuite Quick Violence au creux de l'oreille avant d'entamer fort le morceau le plus violent de l'EP. Quick Violence se termine par un riff tellement bon, qu'ils auraient certainement pu en faire un morceau à part entière. Enfin ça c'était sans compter sur la volonté du groupe de créer des morceaux d'un genre nouveau, puisant différentes influences afin de produire ces sons si particulier, sans se laisser aller à la facilité. Bravo. L'EP se termine sur le titre Fears, qui débute de la plus « noise » des façons avant de se libérer sous l'effet du chant. Wizard vous laisse sur plus de 3 minutes de bruit, larsens et autres effets bien sales dans lesquels on se sent bien.

Avec Definitely Unfinished, Wizard nous propose un rock sale, efficace, brutal, le genre de son qui apporte quelque chose de nouveau en puisant ses racines, dans le meilleur de plusieurs styles. Même si le format EP peut sembler court, il s'associe parfaitement à cette musique, appuyant la dynamique du groupe. Une franche réussite. Merci.

Coup de cœur : Dead Space 

KK's Priest - Hellfire Thunderbolt
Omega Sound Fest Angers

Sur le même sujet:

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
lundi 14 juin 2021

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://mad-breizh.com/