Menu

Live-Report: Rock’N Potes Festival (03/02/24- Le Pacbo, Orchies)

Premier festival de l’année pour moi. Le Rock’N Potes festival s’est tenu le 3 Février dernier dans la ville de Orchies au profit des Clowns de l’espoir. Première fois, pour moi et ma femme, que nous assistons à ce fest. Et on a pas été déçu du voyage !

Nous sommes arrivés sur les lieux un peu avant le début du premier concert, à savoir, celui de X Rated FDH. Une salle d’une propreté impeccable, avec un accueil des plus chaleureux. A peine arrivé, j’ai pu rencontrer Pascal, grâce à qui nous avons pu assister à cette soirée. Je tiens à le remercier. D’autant qu’il nous a autorisé à monter dans les loges afin de rencontrer et converser (Une fois de plus) le groupe Orpheum Black.

Pour la petite histoire, je suis un grand fan de ce groupe. J’ai pu les interviewer à deux reprises, mais, je n’ai jamais pu les voir en live. Et ayant eu l’occasion d’écouter leur dernier album, Outer Space, qui, pour ma part, est un excellent ouvrage, je n’avais qu’une envie concernant cette soirée, c’est de les voir le défendre en live. Après avoir parlé avec le quintet (que je salue, au passage), ma femme et moi même sommes allés assister au show du premier groupe.

Une excellente performance de la part du trio douaisien qui a sût captiver le public comme il faut avec leur bonne humeur et leurs riffs on ne peut plus efficaces. Petit aparté : Je connaissais le groupe uniquement de nom, mais ne l’avais jamais réellement écouté. Entre parenthèses, il n’y a que Orpheum que j’avais écouté avant le Rock’N Potes. Oui, je sais, c’est pas pro…Bref, revenons à X Rated : Un set bien ficelé, avec un très bon son qui ne m’a pas laissé indifférent. Autant dire que la soirée commençait bien.

Le second groupe était Dirty Dogz, groupe de Hard Rock venant du Havre. Mais il y avait un petit temps de « repos » entre chaque set. Logique : le temps de ranger, mettre en place, se brancher,… C’est pas aussi facile que vous le croyez. Mais, doté d’une équipe technique (et de zikos) au taquet, les enchaînements de sets se sont réalisés dans une fluidité dingue. Gros Big-Up à l’équipe technique ! Mais du coup, durant ce laps de temps, nous en avons profité pour aller nous hydrater. Et en bonne et due forme ! La brasserie partenaire de ce fest n’est autre que l’excellente brasserie Bonne Bière basée à Hérin. Pour les amateurs de binouzes, je vous recommande fortement cette brasserie.

Revenons au son. Par chance, ma femme et moi même avons pu nous placer au premier rang pour le second set de la soirée. Et juste … Wow ! Une véritable pépite ! Les 4 musiciens étaient survoltés : Une prestance scénique des plus énergiques, une comm’ avec le public qui a su motiver le monde présent,… Un savant mélange entre les riffs légendaires de AC/DC et le côté « intenable » et survolté de Airbourne. J’appelle ça un Cocktail Molotov tant le groupe à su me captiver, à su me faire chanter, me faire taper du pied … Et je n’étais pas le seul : En regardant le public, je me suis aperçu que beaucoup de gens se sont pris à danser le Rock’n’Roll. Une sacrée ambiance qui m’a fait sourire à plusieurs reprises. Après un show, d’une énergie des plus communicatives, j’ai réussi à choper une des set-list du quatuor. Et vous vous doutez que je me suis empressé d’aller les faire dédicacer par les membres… qui n’ont pas manqué de me dire qu’ils m’avaient bien remarqué durant leur set. En même temps, avec un show pareil, comment je pouvais rester de marbre. Deux concerts, deux coups au but.

Passons au concert que j’attendais le plus : Orpheum Black. Pour le coup, nous sommes restés sur place, à savoir au premier rang. Le groupe s’installait, et c’est à ce moment que j’ai fait mon curieux. En effet, ils avaient déposé la set list à plusieurs endroits, dont 1 juste devant nous… Ça s’appelle tenter le Diable. Après avoir pris connaissance de cette dernière, je m’en suis ressenti que des plus excités. J’étais chaud bouillant. Quand les lumières se sont enfin « assombries », je pense que je devais ressembler à un enfant qui attendait son cadeau de Noël. Arriva le quintet. Très attendu, au vu des réactions du public.

Autant vous dire que je ne fus pas déçu de l’aventure livrée par les Orléanais. Une set-list des plus satisfaisantes dans un premier temps, mais aussi, des shows de lumières correspondant parfaitement  à l’univers que Orpheum nous a livrés musicalement, des musiciens on ne peut plus motivés,… J’ai voyagé, littéralement, pendant ce temps de set. En particulier lorsque ma chanson favorite, à savoir « The One » fut jouée. Une expérience des plus appréciables et des plus planantes niveau musical que j’ai pu faire. Bon, vous vous doutez que je me suis empressé, une fois de plus, de bondir sur une des Set List pour me la faire dédicacer… Oui, je sais, … Mais c’est pas ma faute si Orpheum Black nous sort des sons qui me rendent fanatique ! Un gros merci à eux !

Le dernier concert de la soirée se profilait à l’horizon, à savoir, les belges de Till Dawn. Pour le coup, c’était un groupe que j’avais déjà vu auparavant, donc, j’étais confiant concernant leur performance. Et effectivement, la qualité fut au rendez vous. Toujours un plaisir de voir le quatuor sur scène avec leur énergie communicative. Combinez ça avec une set-list des plus efficaces, et vous obtenez un set des plus efficients qui soit.

Ce fut un des meilleurs festivals que j’ai pu faire : Une qualité sonore au top, un accueil et des bénévoles des plus chaleureux, des sets explosifs qui m’ont fait sourire comme un imbécile heureux,… et surtout, une bonne bière ! Oui, c’est important. Je tiens à adresser ,encore une fois, un énorme merci à Pascal, pour l’invitation, aux Clowns de l’espoir, pour cette superbe soirée, et aux groupes, pour les supers moments qu’ils nous ont fait partager. On se revoit l’an prochain !

Relecture: Victor

Agenda MadBreizh

WARM-UP DRAKKFEST CARQUEFOU (44) le 10 juin 2023 – Avec Akiavel et Praetorian

Nous suivre

Derniers articles