Menu

Amorphis – Halo

Les légendes du Melodic Heavy finlandais reviennent ! La quinzième récidive pour la bande en provenance d’Helsinki (vu que les albums live ne comptent pas). 4 ans après le sublime Queen of Time, Amorphis montre qu’il n’a rien perdu en plus de sa superbe 30 ans de carrière. Et avec un tel laps de temps, le groupe à parcouru une multitude de style: Du Death au Progressif en passant par le Doom… Pour finir aujourd’hui sur un style Heavy teinté de Mélodique du plus bel effet. Et malgré des changements de styles assez fréquents (ce qui rebute beaucoup de métalleux en général), je trouve qu’Amorphis est un des groupes qui a le mieux réussi sa (ou ses) transition(s). Et je trouve également que c’est une des bandes qui unifient le plus les métalleux: Je n’ai jamais entendu un seul hardos’ dire qu’il n’aimait pas Amorphis, et ce, qu’importe son style de prédilection. Et rien que ça, c’est un sacré exploit ! 

J’avoue ne pas avoir écouté la discographie complète des Finlandais, mais je n’en ai raté aucun depuis l’excellent Skyforger sorti en 2009. Et depuis, la qualité a toujours été au rendez-vous. Je dirais même que la qualité a augmenté d’opus en opus. Halo, dont la sortie est prévue le 11 février prochain, est une véritable pépite. Comme à leur habitude, les Helsinkiens nous balancent une multitude d’influences et d’instruments: du piano, du synthé, … Des influences de style oriental rappelant le très bon titre « Death of a King » (Pour les intéressés, ce dernier se situe sur Under the Red Cloud), mais surtout (et là, je prends des pincettes, car c’est peut-être que moi), une influence à la Deep Purple dans la première track, « Northwards ». Et je dis que je prends des pincettes, car je sais pas si c’est fait exprès ou si c’est un pur hasard. N’empêche que ce titre est parfait pour bien commencer l’écoute de ce chef d’œuvre. 

La seconde fait partie des singles que le groupe a relâchés avant la sortie officielle, à savoir « On the Dark Waters ». Je vais en fâcher quelques-uns, mais celle-ci est celle que j’apprécie le moins. Et pour avoir écouté l’intégralité de l’ouvrage, je trouve qu’il y avait de meilleurs morceaux à relâcher pour faire patienter l’auditoire. Puis vint la troisième (et meilleure !) partie de l’album: « The Moon ». Comme la précédente évoquée, c’est un des deux singles qu’Amorphis nous a offert pour nous inciter à poursuivre l’écoute de cet opus une fois ce dernier sortie. Et on peut dire que celle-là a parfaitement fait son taff ! Elle est juste magistrale, tout ce que j’aime chez ces Scandinaves. 

Le reste des titres sont tous également très bon, mais aucun n’atteint « The Moon ». J’ai vraiment beaucoup apprécié Halo, la dernière dont ce dernier se déroule: Une courte mais efficace intro en la « personne » de « Northwards », suivie de titres épiques qui m’ont filés des frissons à plusieurs reprises, et pour clôturer, la 11ème piste; « My name is night ». Une musique soft, avec une voix féminine des plus apaisantes. Un très bon retour au calme (ou à la réalité, dépendant de votre humeur) qui relaxera les plus hargneux d’entre vous. 

Pour conclure, et comme dit plus haut dans l’article, Halo est un album destiné à tout le monde. Et quand je dis tout le monde, je ne parle pas que des fans de Metal, mais de RÉELLEMENT tout le monde. Amorphis est un véritable bijou de la musique dont tout le monde devrait profiter

Agenda MadBreizh

WARM-UP DRAKKFEST CARQUEFOU (44) le 10 juin 2023 – Avec Akiavel et Praetorian

Nous suivre

Derniers articles