Nova Twins - Chronique Album "Who are the Girls ?"

79500478_2592918277428574_90942462159224832_o

 Est-il encore nécessaire de présenter les deux londoniennes de Nova Twins ?

Malgré leur jeune âge, elles ont déjà foulé les plus grandes scènes de festivals francophones notamment les transmusicales de Rennes ou le Hellfest Open Air Festival à Clisson en juin dernier.

Ce duo est composé de Amy Love (chant, guitare) et Georgia South (basse). Elles ont commencé avec leurs instruments et une boite à rythme avant d'être accompagnées par un batteur pour leur performance scénique.

Le duo est rafraîchissant par son look, son attitude et sa musique bercée d'influences aussi diverses que le rock, le punk, le hip-hop, l'électro. Parmi les influences, on peut noter N*E*R*D, Missy Eliott, The Prodigy ou encore The Qemists par certains aspects.

L'album s'ouvre sur le morceau « vortex », dont le clip est sorti sur youtube en septembre dernier.

Un morceau aux riffs puissants entrecoupé de lignes de basse sautillantes et appuyant tout en douceur la voix de Amy Love qui gagne en puissance lors du refrain. 

 C'est un peu la marque de fabrique des compositions made in Nova Twins : un mélange de rythmiques lourdes et lancinantes entrecoupées de refrains aux sons saturés parfois teintés d'electro. La voix de Amy Love oscillant entre un phrasé hip-hop et un chant fort et puissant. Son chant n'est pas sans rappeler Missy Eliott qui fait partie des diverses influences du groupe.

C'est à la fois la force et la faiblesse de l'album : la formule est bien rodée et donne des morceaux hyper efficaces : Vortex, Athena, Bullet et le nouveau morceau Taxi qui est un des meilleurs morceaux de l'album avec un refrain à base de voix vocodées avec un mélange rock electro puissant et diablement accrocheur.

A l'inverse, certains morceaux manquent d'impacts et semblent un peu ternes par rapport aux autres.

La formule est la même, mais il manque un petit quelque chose : peut-être un refrain pas assez catchy ou une instru qui manque d'audace.

Il ne faut cependant pas oublier qu'il s'agit d'un premier album qui reste imparfait mais très prometteur, le groupe va maintenant se nourrir de la tournée à venir et continuer d'alimenter ses influences pour se diversifier et produire de futurs morceaux encore plus efficaces.

De plus, les productions de Nova Twins semblent vraiment taillées pour la scène et je pense que c'est à l'occasion des concerts que le groupe va montrer tout son potentiel.

A ce titre, j'espère vous en dire plus à ce sujet lors de leur passage à la Laiterie de Strasbourg le 13 mars prochain.

Même si je n'aime pas l'exercice de la note, je donnerais un 7/10

Shaârghot signe chez Rage Tour
Nouveau titre de Psychonaut

Sur le même sujet:

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://mad-breizh.com/