Menu

Carry – Teatro Humanitario



 

 Niveau bonne découverte musicale, je n’ai pas à me plaindre. Mais là, c’est du haut niveau ! Carry est le projet personnel du batteur de Crisix qui est le groupe que j’ai le plus vu en live à l’heure actuelle. 5 fois pour être précis (Et ce chiffre ne sera plus à jour le mois prochain). J’avoue que je ne savais aucunement que Javier «Carry » avait un projet perso. Mais c’est lorsque j’ai entendu, par le biais d’une publication de la part de la page Facebook de Crisix, qu’il avait un projet perso depuis pas mal de temps. Cette publication concernait le nouveau clip nommé « Misco 33 »… J’ai pris une de ces claques ! Du pur Thrash Metal bien speed comme je l’aime. Un énorme coup de coeur ! 

Mais j’aurais dû m’en douter : Comme dit précédemment, j’ai vu Crisix en live une paire de fois, et une de mes musiques préférés de ce groupe est « Raptors in the Kitchen », et elle est provient du batteur. Comment pouvais je être déçu ? Après m’être rendu sur la page Youtube de Carry, à l’époque, il n’y avait qu’une seule autre musique, « Vas a Caer ». Très bonne, mais je n’ai pas ressenti la même euphorie que « Misco 33 ». Au même moment, j’ai trouvé la page FB officielle du projet de Javier…. Et j’ai alors appris que ces deux singles provenaient d’un album sorti en 2021. Tout du moins, sorti sur les plateformes Internet. Il sortira prochainement en réel. D’ou le fait que Carry fasse le max de promo. Et il a raison ! 

J’ai pu trouver l’album sur Spotify, et c’est un bijou ! Commençons par la première track qui est également la musique éponyme de l’album, « Teatro Humanitario ». J’apprécie beaucoup la manière dont elle commence : Des pas, suivis d’acclamations d’un public, puis une sorte d’intro vocale de la part de notre artiste du jour….dont je ne pige absolument rien ! Ouais, j’ai beau être trilingue, mais je ne comprend pas un seul mot d’espagnol. Enfin si. Je sais dire une seule phrase : Una Cerveza por favor. Mais revenons à nos moutons, l’album. 

Cette première track est parfaite pour commencer car il y ce côté épique qui est énormément présent dans tout l’album. Mais c’est lors de la seconde track, « Expectativa Cero » qu’un autre point particulier apparaît. Déjà, c’est une collaboration (Et il y en a plusieurs), mais en plus c’est une musique de Ska ! En collaboration avec l’artiste Gari, et les groupes Boikot et Ska-P. Moi qui ne suis pas forcément de ce style de musique, j’ai trouvé ce côté très appréciable. Même si, ça peut faire cliché, ça fait pas mal « Marriachi »… 

Concernant ces morceaux de Ska, ils m’ont fortement pensé à mon collègue et ami, Pierre. Et il a apprécié également, alors que lui n’est pas forcément fan de Thrash. Comme quoi Carry à su mettre tout le monde d’accord. Une seconde collab’ avec les artistes précédemment cités s’est faite sur le morceau « Blanco o Negro ». Et celle-là est particulière du fait qu’elle apporte une sorte de côté….comédie. Un rythme très festif qui m’a filé le sourire à chaque fois. Et vous savez ce qu’on dit ? Jamais 2 sans 3 ! 

Une troisième musique avec ces artistes avec « Experto in Todo ». Mais adieu le côté festif… cependant, elle n’en reste pas moins bonne. Il n’y a qu’ une ou deux qui ne m’ont pas attiré. Deux autres groupes apparaissant sur l’album sont les groupes Soziedad Alkoholica et Rat-Zinger. Le premier apparaît sur la musique « Victimas », qui à un côté très Punk avec des sing along bien fédérateur comme on les aime. Et le deuxième sur « Disturbios » est dans la même veine de « Misco 33 » : Du pur Thrash sans fioriture. 

Allez, on va terminer avec les collaborations. Tant qu’à faire, autant faire venir les collègues de Crisix ! Le bassiste, Pla, apparaît sur une des musiques les plus particulières de l’ouvrage : « Luchadora ». Particulière car c’est une sorte de ballade avec du piano qui a réussi à me faire avoir des frissons. Et le guitariste, Albert, aide Carry à clôturer Teatro Humanitario avec « Volar ». Belle manière de terminer. Le côté épique est encore plus accentué que dans les autres musiques. 

Ouverture et clôture parfaite qui font de cet album l’un des meilleurs que j’ai pu écouter depuis que je travaille chez Mad Breizh. Bien Jugado, Carry !

 

Agenda MadBreizh

WARM-UP DRAKKFEST CARQUEFOU (44) le 10 juin 2023 – Avec Akiavel et Praetorian

Nous suivre

Derniers articles